Tonya Harding, Piers Morgan

Jordan Strauss/Invision/AP/REX/Shutterstock; Ken Mckay/Rex Shutterstock via ZUMA Press

Tonya Harding a bien failli quitter l'émission Good Morning Britain après une conversation tendue avec Piers Morgan.

L'ancienne patineuse a en effet donné plusieurs interviews suite à la sortie de Moi, Tonya aux États-Unis (le film sortira en France le 21 février), une œuvre qui revient sur l'agression tristement célèbre de Nancy Kerrigan qui a fait que Tonya Harding a été exclue de l'équipe américaine de patinage artistique.

Au cours de l'émission de lundi, Piers Morgan a accusé Tonya Harding d'essayer de jouer les victimes en racontant sa version de l'histoire.

"Ça vous arrange peut-être de jouer les victimes, mais la victime dans toute cette histoire, ce n'était pas vous. C'était Nancy Kerrigan qui a vu son rêve olympique brisé ainsi que ses jambes."

Tonya Harding a alors répondu : "Merci beaucoup. J'apprécie d'être dans votre émission, mais je crois que je vais devoir vous dire bonsoir."

Après que Piers Morgan a remis en question sa décision de mettre un terme à l'interview, Tonya Harding a précisé qu'elle n'avait pas eu le temps de finir de répondre et elle a alors poursuivi.

"Je pense que chaque jour beaucoup de gens sont victimes d'abus et ne peuvent pas se défendre. Les gens doivent comprendre que nous devons rester unis et que les abus ne devraient plus avoir lieu. Nous le savons tous." 

Le journaliste a alors précisé que Nancy Kerrigan était la victime de cet abus. 

"Oui, c'est vrai", a reconnu Tonya Harding. "Mais vous devez aussi comprendre qu'il y a beaucoup d'autres choses en jeu. Les gens ne semblent pas comprendre ce que je traversais, c'est pourquoi j'ai décidé de faire ce film."

Avant de conclure l'interview, le présentateur britannique a demandé à Tonya Harding si elle savait que cette agression allait avoir lieu pendant toutes ces années.

"Non, je ne savais rien avant. Je l'ai appris après les faits", a-t-elle répondu avant d'ajouter qu'elle "n'en avait aucune connaissance préalable".

   

Tonya Harding a précisé ce qu'elle savait sur l'attaque dans Good Morning America. Durant l'interview, elle a nié avoir été impliquée dans l'agression de Nancy Kerrigan fomentée par son ex-mari, Jeff Gillooly, et son complice, Shawn Eckhardt. Cependant, elle a reconnu les avoir surpris en train d'en parler quelques mois avant l'incident.

"Je les ai effectivement entendus dire : « Peut-être qu'on devrait éliminer quelqu'un pour être sûr qu'elle intègre l'équipe »", a expliqué l'ancienne patineuse à Amy Robach d'ABC News dans un petit extrait de l'interview, "et je me souviens leur avoir dit : « Mais qu'est-ce que vous racontez ? Je sais patiner. »"

Moi, Tonya a été encensé par la critique. Allison Janney vient d'ailleurs de recevoir le Golden Globe de la Meilleure actrice dans un second rôle pour le film dans lequel elle incarne LaVona Golden, la mère de Tonya Harding.

Au cours d'une interview avec Jason Kennedy d'E! News, l'actrice a expliqué que l'histoire de la patineuse "n'est pas aussi simple qu'elle en avait l'air au début et ce qu'on nous a fait croire dans les unes la concernant".

Allison Janney a ainsi déclaré : "Elle avait fort à faire, et je pense qu'elle a accompli beaucoup en tant qu'athlète. Elle s'est entourée de gens peu fréquentables dans sa vie... Je ne pense pas qu'on l'innocente vraiment, mais on éprouve de la compassion pour elle."

  • Share
  • Tweet
  • Share