Le producteur Harvey Weinstein et sa femme, Georgina Chapman, ont passé un accord de divorce suite aux allégations de harcèlement sexuel faites contre lui, comme l'a appris E! News. 

La cofondatrice de la marque de mode Marchesa de 41 ans avait annoncé en octobre qu'elle quittait son mari, avec qui elle a deux enfants, après que de nombreuses accusations ont été rendues publiques. Depuis, des dizaines de femmes ont accusé Weinstein, 65 ans, d'agression et de harcèlement sexuels. Il a nié avoir participé à des rapports sexuels non-consensuels. 

E! News a confirmé mercredi que Weinstein et Chapman avaient passé un accord de divorce fin décembre. Aucun document n'a été enregistré, selon une source. Le représentant de Weinstein n'a pas fait de commentaire. Le représentant de Chapman n'avait pas de remarque immédiate.

Harvey Weinstein, Georgina Chapman, 2005

Patrick McMullan/Patrick McMullan via Getty Images

L'ancien couple s'était marié il y a exactement dix ans en décembre 2007. 

Une autre source a dit à E! News en octobre qu'ils avaient un contrat de mariage. En décembre, TMZ a dit que Chapman pourrait toucher en divorçant environ 12 millions de dollars, ajoutant que le contrat de mariage comprenait un paiement annuel plus élevé de 400 000 $ pour elle une fois qu'ils atteignaient les dix ans de mariage.

Quand Chapman a annoncé qu'elle quittait Weinstein, elle avait dit dans une déclaration : "Mon cœur se brise pour toutes les femmes qui ont tant souffert à cause de ces actes impardonnables. J'ai choisi de quitter mon mari." 

Weinstein a plus tard dit dans une déclaration : "La semaine passée, il y a eu beaucoup de souffrance pour ma famille, dont j'assume la responsabilité. Je me suis assis avec ma femme, Georgina, que j'aime plus que tout, et nous avons parlé de ce qui était le mieux pour notre famille." 

"Nous avons parlé de la possibilité d'une séparation, et je l'ai encouragée à suivre son cœur. Au final, elle a décidé que l'on devait se séparer", a-t-il dit. "Je comprends. Je l'aime, et j'aime nos enfants, et j'espère que quand j'irai mieux, je pourrai revenir dans leur vie. Je soutiens sa décision, je suis en thérapie, et peut-être que quand j'irai mieux, nous pourrons reconstruire." 

   

  • Share
  • Tweet
  • Share